La condition transhumaine

La condition transhumaineCase de la bande-dessinée The social media generation, de Marc Maron, 2013
– BD adaptée en court métrage d’animation

 

LA CONDITION TRANSHUMAINE

 

La ville s’étend.
Les ombres vespérales rampent sur ses flancs de béton.
Les panneaux publicitaires aveuglent les pigeons indolents.

Partout des visages, faiblement bleutés,
devant leur minuscule fenêtre ouverte sur des extensions du monde.
Pouces fébriles.
Yeux fatigués.
Oreilles obstruées.

Empêchés volontaires
– trop absorbés pour ressentir –
ils vivent la réalité comme une contrainte,
se dédoublent sans cesse sur les réseaux,
s’informent sans vérifier,
s’orientent sans observer,
s’exposent en selfies
et communiquent à distance.

Quelle peur profonde guide ainsi leur cerveau ?

 

Guillaume Riou
Poème écrit en 2016.

 


L’avenir sera-t-il transhumain ou très humain ? – Intervention d’Alain Damasio dans le cadre des conférences TED (Technology, Entertainment and Design), Paris, 2014.

 

 

Clefs : transhumanisme | H+ | comportement | usage de l’outil | téléphone portable | smartphone | humain connecté | être augmenté | Internet | dérive progressiste | contre nature | dévitalisation | évolution | questionnement éthique
Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Étranges étrangers – Poème de Jacques Prévert

étranges étrangersMariam’ – Photographie par Alexis Peskine

 

Étranges étrangers

 

Kabyles de la Chapelle et des quais de Javel
hommes des pays loin
cobayes des colonies
Doux petits musiciens
soleils adolescents de la porte d’Italie
Boumians¹ de la porte de Saint-Ouen
Apatrides d’Aubervilliers
brûleurs des grandes ordures de la ville de Paris
ébouillanteurs des bêtes trouvées mortes sur pied
au beau milieu des rues
Tunisiens de Grenelle
embauchés débauchés
manœuvres désœuvrés
Polacks du Marais du Temple des Rosiers Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Les cent mille fleurs – Poème de Jean Follain

LES CENT MILLE FLEURS

 

Expertes entre toutes
les filles de Hong-Kong
font ériger les mâles
sans attouchement de peau
avec seulement leurs cils noirs et très longs
promenés sur l’homme tout entier avec lenteur ; Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Sagesse de Sallanches – Texte de Christophe Barbier

Le journaliste politique, directeur de la rédaction de la revue L’express, Christophe Barbier est natif de Sallanches. En décembre 2007, il met à l’honneur cette ville de Haute-Savoie qui lui est chère dans un édito pour la revue hebdomadaire Eco des Pays de Savoie.

C’est dans cette même ville que j’ai passé mes années lycée et, lorsque j’ai lu ce texte, nombre de souvenirs ont refait surface.

Je dédicace ce billet à mon ami et ancien prof de théâtre Jean-Charles Bruel, qui appréciera sans nul doute cette lecture : Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

La fête du lac (d’Annecy)… une manifestation populaire ! – Texte de Sylvain Poujois

Je vous invite à découvrir un texte extrait d’un ouvrage satirique plein d’humour dont je vous conseille la lecture (surtout si vous vivez aux alentours d’Annecy). Il réunit un ensemble de chroniques publiées dans les pages du feu journal « Le vilain p’tit canard ».

Les râleurs-bienfaiteurs Sylvain Poujois et David Zuber y pointent du bec les travers agaçants de la belle cité haut-savoyarde.

Le propos de ce texte & de son illustration est d’actualité, lorsque l’on observe se monter les palissades municipales au cœur même de la ville. A l’origine une fête populaire… aujourd’hui une fête pécuniaire ! Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Trois palmiers – Texte d’Edmond Amran El Maleh (إدمون عمران المالح) sur Marrakech

En septembre dernier, j’ai posé pour la première fois les pieds sur le sol africain. Une terre d’ocres où se dressait devant mes yeux de blanc-bec Marrakech la rouge !

Marrakech

J’ai eu l’opportunité de découvrir la ville avec des membres de ma famille, hôtes adorables, marrakchis depuis plusieurs générations.

Le regard avisé, à la fois tendre et critique, qu’ils portent sur leur ville m’a permis une première approche culturelle et authentique de Marrakech. Je me suis, depuis, intéressé de près aux écrivains et poètes marocains. J’ai découvert ou redécouvert entre autres les mots d’Abdellatif Laâbi, Mohamed Aziz Lahbabi, Wafaa Lamrani, Mohammed Ibn Ibrahim, Khireddine Mourad et Tahar Ben Jelloun. Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Vingt-troisième heure…

Vingt-troisième heure…

 

Les artères enneigées

de la ville

irradient,

tranchées sanguines
dans la brume laiteuse.

Des empreintes inconnues,
notes régulières
sur la portée blafarde,
se perdent en silence.

 

Guillaume Riou. Poème publié dans Les Citadelles, revue de poésie, n°17, Paris, 2012.

 

Vingt-troisième heure

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Le monstre s’éveille

Le monstre s’éveille

 

Les premières lueurs matinales percent mes volets,
roulement des ordures sur le frais pavé.
Déjà le râle agressif des moteurs…
le monstre urbain s’éveille.

Les paupières alourdies par cette trop courte nuit,
je traîne les pieds jusqu’à la cuisine.
Déjà scandales, réclames et boucheries entre deux mélodies…
le monstre urbain s’éveille.

Le calendrier s’effeuille et les minutes s’égrainent,
mon répondeur impatient vire au rouge clignotant.
Déjà la routine pour ce lundi nouveau-né…
le monstre urbain s’éveille.

Le précipité lacté dans ma tasse de gré,
semble croquer son portrait sur fond de café.
Déjà son image sensuelle en mon esprit obombré…
le monstre Désir veille.

 

Guillaume Riou

 

Le monstre s'éveille

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr
image_pdfimage_print