Entrepôts désaffectés

Entrepôts désaffectés

 

Les vétérans métalliques
soutiennent à bout de poutres
les ruines saoules
de leur chair industrielle.

Gisent leurs carcasses lézardées
livrées aux assauts de l’abandon.
Ossuaire périurbain
terni de poussière.

Une plaque de tôle ondulée
pend dans un silence de plomb.

Un faisceau de barres d’acier
baigne dans une flaque rubigineuse.

Des palettes perdues agonisent,
prisonnières d’arantèles élimées.

Une colonne de fourmis progresse
sur le corps graffité d’un homme sans visage.

Ronces et lierres peinent
à enchaîner le béton des dalles.

Comme un affront
à la laideur du lieu,
le haut fourneau solaire
anime brillamment
les tessons de verre éparpillés.

 

Guillaume Riou, in Les Citadelles, revue de poésie, n°22, Paris, 2017.

 

Entrepôts désaffectés

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Épanouissement

ÉPANOUISSEMENT

à Jess,

La caresse du vent
tabise le drap de verdure.

Tu dors, sereine,
sous la course des nuages.

Le reflet noir de tes lunettes
me renvoie ce visage connu
que j’accepte enfin.

Je sais qui je suis
et le suis avec toi.

 

Guillaume Riou. Poème publié dans le recueil collectif  Un bout de chemin…, Ed. du Bord du Lot, 2011 et dans Les Citadelles, revue de poésie, n°22, Paris, 2017.

 

ÉpanouissementLa sieste – © Dominique Amendola, Huile sur toile

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Utéronaute

UTÉRONAUTE

à Martin,

Arrimé au vaisseau-mère,
par le cordon vital,
tu flottes
dans l’immensité du cosmos utérin.

Ton corps,
minuscule scaphandre translucide,
croît au rythme fou
des percussions cardiaques.

En lien continu
avec ta créatrice,
tu parais serein…
arborant plus que jamais
la valeur d’être.

 

Guillaume Riou, in Les Citadelles, revue de poésie, n°20, Paris, 2015.

 

Utéronaute

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

L’astronome

L’ASTRONOME

L’astronome apprend
aux lectures des recueils d’étoiles,
des parchemins intérieurs,
et des manuels du Tout.

Clef de voûte
de nos destinées,
il transmet, par sa seule pensée,
l’inimaginable.

Tendez l’esprit :
il nous révèle que
chaque atome est une planète,
chaque planète un atome.

 

Guillaume Riou, in Les Citadelles, revue de poésie, n°21, Paris, 2016.
Poème inspiré par la sculpture « L’astronome » de Maurizio D’Agostini, qui se trouve sur le Chemin Idéal (Seynod).

 

L'astronome - Sculpture de Maurizio D'AgostiniL’astronome – Sculpture de Maurizio D’Agostini – 1994 – Pierre de Vicenza (Italie).
Photo © René Gastineau, dans l’ouvrage « Sculpture & Poésie sur le Chemin Idéal », Léo Gantelet, 2015

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

La nuit d’Audierne – Poème de Philippe Démeron

La nuit d’Audierne

1

Soldats de la nuit pélagienne
sombres guerriers bardés de brumes
combattrons-nous le jour venu
votre cohorte élyséenne
envahisseurs sanglés d’écume
amoureux de fleurs noires et de mésaventures
galériens sans pardon de hauts-fonds et d’abysses
pourquoi sous vos mâtures
ornées de blêmes amertumes
guidez-vous sans repos nos timons aux supplices ? Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Les Citadelles – Revue de poésie

Roger Lecomte et Philippe Démeron m’ont fait l’honneur de publier cinq de mes poèmes dans le dix-septième numéro de la revue annuelle « Les Citadelles ».

Les Citadelles - Revue de poésie

Fondée en 1996, cette revue de poésie met en valeur à la fois des poètes étrangers et des poètes français.

Cette année, Les Citadelles nous invite à suivre Kenneth White dans « Le grand champ de la géopoétique ».
Vous pouvez également y lire des poètes d’Europe et d’Amérique latine : Stefania Asimakopoulou, Ferruccio Brugnaro, William Cliff, Ken Cockburn & Alec Finlay, Eliana Deborah Langiu, Derek Mahon, Rod Mengham, John Montague, Pedro Sin Cerebro, Arnaldo Zambardi.

Une biographie étoffée du poète suédois Tomas Tranströmer vous permet d’en savoir plus sur le prix Nobel de littérature 2011.
Et de nombreux autres poètes contemporains à découvrir…

Sommaire de la revue de poésie Les Citadelles

160 pages de lecture-plaisir pour cette revue de qualité qui met en valeur la(les) poésie(s) et ouvre nos esprits sur les langages poétiques du monde.

Pour vous procurer « Les Citadelles » au prix de 10€, écrivez à :

Philippe Démeron
85 rue de Turbigo
75003 PARIS

ou à cita-revu@yahoo.fr

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

In situ

IN SITU

La glaise

des corps

en mouvement

– foule agitée des passants anonymes –

m’emmure

dans une solitude espérée

propice à l’envol.

 

L’écriture ?

Un état second

où le retrait du monde

participe à sa réinvention.

 

Guillaume Riou, poème publié en 2013 dans les revues Point à la ligne n°8 et Les Citadelles, revue de poésie, n°18, Paris.

 

In situAlone in the crowd I – Dessin de Simone Marie Scrivener

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Baigneuses au lac

BAIGNEUSES AU LAC

Elles s’immiscent en toi, lentement,
comme on traverse un miroir
et leurs rires éclaboussent
à la fraîcheur de tes caresses.

Elles ne peuvent résister
à l’appel de tes courbes noir d’encre
sous le sceau argenté
du secret des nuits de pleine lune.

Etoiles nues,
offertes,
elles dérivent…
livrées au gré de tes étreintes.

Tu les couvres de ton corps immense
et vous mêlez vos eaux
en frémissant d’abandon.

 

Guillaume Riou. Poème publié dans Les Citadelles, revue de poésie, n°20, Paris, 2015.

 

Les baigneuses - Felix Jacques MoulinLes baigneuses : étude de nus dans une composition picturale,
par Félix-Jacques Moulin (1802-1875).
Daguerréotype, pose directe sur cuivre argenté, 20 x 15 cm. (source)

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr