Citations glanées

 

« Les poèmes sont des bouts d’existence incorruptibles que nous lançons à la gueule répugnante de la mort » René Char

« Occuper son esprit, c’est soulager son cœur. » Constance de Salm-Dyck

« Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe. Que sont à côté suffrages et ovations ? » Emil Cioran (in De l’inconvénient d’être né)

« La vie commence où l’on veut qu’elle commence, où quelqu’un est capable de créer une forme. Ou là où quelqu’un est capable de se laisser créer par une forme. » Roberto Juarroz (in Poésie verticale 181)

« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie. » François Truffaut

« Les hommes se pressent vers la lumière, non pour mieux voir, mais pour mieux briller. » Friedrich Nietzsche (in Humain, trop humain)

« Avec tout ce que je sais, on pourrait faire un livre… il est vrai qu’avec tout ce que je ne sais pas, on pourrait faire une bibliothèque. » Sacha Guitry

« L’amitié est une âme à deux corps » Aristote

« C’est là ce qu’il y a dans l’homme de touchant et de beau, cette double aspiration vers ce qu’il désire et vers ce qu’il a perdu. » Alexandre Humboldt (in Cosmos)

« Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes »  Jacques Rouxel (auteur des Shadoks)

« Un grain de poésie suffit à parfumer tout un siècle ! » José Marti

« La liberté consiste à faire tout ce que permet la longueur de la chaîne. » François Cavanna (in 4 rue Choron)

« Comme cela nous semblerait flou, inconsistant et inquiétant Une tête de vivant… s’il n’y avait une tête de mort dedans. » Jacques Prévert

« Le rêve que fait la note digne de ce nom, c’est d’échapper à sa nature fugitive, à sa chrysalide sans issue, à son éventuelle distribution, à sa noyade dans le général. (…) Elle suggère. N’insiste jamais ; fait souffrir — le souhaiterait — sans laisser jouir. Disons qu’elle est d’essence féminine. » Georges Perros (in Papiers collés)

« En poésie, il faut chercher la lumière… même si l’on doit descendre très profond » Ile Eniger

« L’amour – c’est ce pays à l’infini ouvert par deux miroirs qui se font face » André Hardellet

« Les mots du corps donnent l’idée de la mort, les peines de l’âme celle de l’éternité. » Astolphe de Custine

« La vie, c’est ce qui vous arrive pendant que vous rêviez de faire autre chose » Sam Shepard (in A mi-chemin)

« Ceux qui rêvent éveillés ont connaissance de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis. » Edgar Allan Poe

« Le temps des hommes est de l’éternité pliée. » Jean Cocteau

« Le pouvoir ne souhaite pas que les gens comprennent qu’ils peuvent provoquer des changements » Noam Chomsky

« Nous errons auprès de margelles dont on a soustrait les puits » René Char

« Les mass-médias rendent les masses médiocres » Aguigui Mouna

« Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement. » Gilbert Keith Chesterton

« L’homme est une corde tendue entre la bête et le surhumain – une corde au-dessus d’un abîme. » Friedrich Nietzsche (in Ainsi parlait Zarathoustra)

« Le poète littérateur nous initiera au culte du dieu qu’il révère, par ses phrases délirantes qui feront vibrer dans nos âmes des sensations intérieures que nous ignorions. » Joseph E. Dessaix (in Le Noiaphanisme)

« Nous sommes les abeilles de l’univers, nous butinons éperdument le miel du visible pour l’accumuler dans la grande ruche d’or de l’invisible. » Rainer Maria Rilke

« La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire. Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser, mettez des livres partout. » Victor Hugo (extrait du Discours d’ouverture du Congrès littéraire international de 1878)

« Les mots sont des planches jetées sur un abîme, avec lesquels on traverse l’espace d’une pensée, et qui souffrent le passage et non point la station. » Paul Valéry (in Tel quel)

« Hâte-toi, hâte-toi de transmettre ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. » René Char (in Commune présence)

« Ne savoir où aller, me mène où je veux » Thierry Metz (in De l’un à l’autre)

« La poésie ne doit pas périr. Car alors, où serait l’espoir du monde ? » Léopold Sédar Senghor (in postface aux Éthiopiques)

« Il ne faut rien jeter, parce que jeter c’est faire le jeu de la mort. » Jean-Christophe Averty

« Certains se font de la poésie une idée si vague qu’ils prennent ce vague pour l’idée même de la poésie. » Paul Valéry

« Celui qui ose entrer dans la nuit de ses yeux, là où sombre la croyance superficielle des yeux, accomplit à son insu un désir profond du langage. » Maurice Roche

« Ce n’est pas parce que les choses sont inaccessibles que l’on ose pas, c’est parce que l’on ose pas qu’elles sont inaccessibles » Sénèque

« Quoi qu’en disent les moralistes, l’entendement humain doit beaucoup aux passions, qui, d’un commun aveu, lui doivent beaucoup aussi » Jean-Jacques Rousseau (in Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes)

« […] la vie de l’homme est un branle perpétuel, un flot inconstant, un nuage porté au gré des vents » François de Rosset (in Les histoires tragiques de nostre temps)

« Nous sommes possédés par nos possessions » Théodore Monod

« En fin de compte tout s’arrange, sauf la difficulté d’être, qui ne s’arrange pas. » Jean Cocteau (in La difficulté d’être)

« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade. » Jiddu Krishnamurti

« La vraie générosité envers l’avenir, consiste à tout donner au présent. » Albert Camus (in L’homme révolté)

« Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. » Michel Audiard

« Nous sommes tous la Tunisie face à une élite répressive. » Mohamed Al-Ajami (alias Ibn Al-Dhib) – 2011

« Essayer de tout comprendre en fonction de la mémoire, du passé et des écrits, c’est comme avoir vécu l’essentiel de sa vie, le nez dans un guide touristique, sans jamais regarder le paysage. » Alan Watts

« Je ne vois pas de différence entre une poignée de main et un poème. » Paul Ceylan à Hans Bender

« L’amour est ce qui reste quand on a su faire table rase de tout ce qu’on prend pour de l’amour » Pierre Jourde

« Descendez d’abord dans votre cœur, faites-y régner l’ordre, l’harmonie, la paix. Ensuite seulement cherchez autour de vous des âmes qui vous ressemblent et passez à l’action. » Platon (in La République)

« La créativité est contagieuse, faites la tourner. » Albert Einstein

« Qui tue le temps ne vit que des temps morts » Robert Vigneau

« Montrer l’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul. » Gandhi

« La voix humaine me semble si belle intérieurement et prise au plus près de sa source que les diseurs de profession, presque toujours, me sont insupportables qui prétendent faire valoir, interpréter, quand ils surchargent, quand ils débauchent les intentions, altèrent les harmonies d’un texte, et qu’ils leur substituent leur lyrisme au chant propre des mots et des chants combinés. »  Paul Valéry (in Variété).

« Si, après ma mort, vous voulez écrire ma biographie ; rien de plus simple. Elle n’a que deux dates – celle de ma venue au monde et celle de ma mort. Entre une chose et l’autre, tous les jours sont à moi… » Alberto Caeiro

« La poésie, c’est comme le radium ; pour en obtenir un gramme, il faut des années d’effort. » Vladimir Maïakovski

« Écrire, c’est dessiner une porte sur un mur infranchissable, et puis l’ouvrir. » Christian Bobin

« La poésie, c’est se penser soi-même comme un autre » Bruno Doucey

« La logique vous mènera d’un point A à un point B. L’imagination vous mènera partout. » Albert Einstein

« Tu sais qu’en écrivant tu vas apprendre. Si tu croyais ne rien apprendre tu n’écrirais pas. » Eugène Guillevic

« On met très longtemps à devenir jeune » Pablo Picasso

« Il faut mettre la société au service de l’école et non pas l’école au service de la société » Gaston Bachelard

« Le langage est la maison de l’être » Martin Heidegger

« Avec le temps, nous devenons la carte de ce que nous avons vécu » Jorge Luis Borges (in L’Auteur – El Hacedor)

« Le difficile en littérature, c’est de savoir quoi ne pas dire. » Gustave Flaubert

« Seuls l’amour et l’amitié comblent la solitude de nos jours. Le bonheur n’est pas le droit de chacun, c’est un combat de tous les jours. Je crois qu’il faut savoir le vivre lorsqu’il se présente à nous. » Orson Welles

« Vouloir que le monde reste tel qu’il est, c’est ne pas vouloir qu’il reste » Erich Fried

« Prenons garde d’entrer dans l’avenir à reculons. » Paul Valéry (in Regards sur le monde actuel)

« Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience. » René Char (in Fureur et mystère)

« Le bruit court qu’on peut être heureux » Jean Malrieu (in Le nom secret)

« La poésie est adhésion à la beauté du monde, de la vie, de l’humain, résistance à la cruauté du monde, de la vie, de l’humain » Edgar Morin (in Sur l’esthétique)

« Je me révolte, donc je me ramifie » René Char

« Comprendre est beaucoup plus difficile que savoir. » Alfred Adler

« Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. » Étienne de La Boétie (in Discours de la servitude volontaire)

« L’univers est une catastrophe tranquille. » Saint-Pol-Roux

« Le français n’est pas une langue. C’est une manière de voir le monde. » Alaa al-Aswany

« Les mots non prononcés sont les fleurs du silence. » Prosper Mérimée

« Le monde tournera vers toi le visage que tu tournes vers lui » Tchouang-tseu

« Le verbe fleurit sur toutes les plages du ciel » Jean-Émile Charon (in J’ai vécu quinze milliards d’années)

« Le poète est un médiateur. Il voudrait réconcilier les hommes et le monde. » Alexandre Voisard

« Enseigner un enfant, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu. » Montaigne

« Sans le diable, Dieu n’aurait jamais atteint le grand public. » Jean Cocteau

« Il n’y a que la bêtise humaine pour me donner une image de l’infini. » Jean Lorrain

« On (ou l’homme ?) ne commande à la nature qu’en lui obéissant. » Francis Bacon

« Traduire de la poésie, c’est comme vouloir empailler un clair de lune. » Henrich Heine

« Chaque être crie en silence pour être lu autrement. » Simone Weil

« L’ennui lorsque je vais mourir, c’est que je vais me manquer. » Alphonse Allais

« La télévision, ce chewing-gum pour l’œil. » Jean-Louis Curtis

« La mort ? Je suis habitué ; j’ai été si longtemps mort avant de naître. » Jean Cocteau

« Je voyage pour vérifier mes songes. » Gérard de Nerval

« L’homme est un arbre inversé. Sa racine est au ciel. » Platon

« Le plus extraordinaire serait que le monde ait un sens. » Albert Einstein

« Écrire c’est donner une profondeur au silence. » Joe Bousquet

« Maladies : les essayages de la mort. » Jules Renard

« On n’enseigne pas ce que l’on sait, on enseigne ce que l’on est. » Jean Jaurès

« Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit. » Proverbe chinois

« Qu’est-ce que l’imagination sinon la mémoire de ce qui ne s’est pas encore produit ? » Julien Green

« Si j’étais deux, nous nous amuserions comme des fous… » Alain Fournier

« Il faut se prêter aux autres et se donner à soi-même. » Montaigne

« Le seul problème pour moi : est-ce que ce monde existe ? » Umberto Eco

« Le miracle ce n’est pas Dieu, c’est nous. » Marcel Jouhandeau

« Le beau c’est la splendeur du vrai » Platon

« Le plus grand danger n’est pas de viser trop haut et d’échouer, mais de viser trop bas et de réussir » Michel Ange

« Un poème est un pont jeté en travers du temps » Jean-Michel Maulpoix

« Chaque homme a sa passion qui le mord au fond du cœur, comme chaque fruit son ver. » Alexandre Dumas (in Le comte de Monte-Cristo)

« Qui cherche l’infini n’a qu’à fermer les yeux ! » Milan Kundera

« Écrire voudrait dire : se frayer quotidiennement un chemin vers les angles étincelants de la vie. » Peter Handke (in Le poids du monde)

« L’autre, selon Tchekhov, est une « forêt profonde », où il lui semble aventureux de s’engager » Georges Haldas

« Il faut porter du chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse. » Friedrich Nietzsche

« Imaginons que mon esprit soit un taxi et que soudain (« Bon Dieu, qu’est-ce qui se passe ? ») vous vous retrouvez à l’intérieur. » Richard Brautigan (in Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus)

« La poésie est fondatrice d’être » Yves Bonnefoy

« La géographie n’est autre chose que l’histoire dans l’espace, et l’histoire la géographie dans le temps » Élisée Reclus (in L’Homme et la Terre)

« Aucun de nous n’est complet en lui seul. » Virginia Woolf

« La meilleure façon de servir la République, c’est de redonner force et tenue au langage. » Francis Ponge

« C’est le tout à fait simple qui est impossible à dire. » Philippe Jaccottet (in Paysages avec figures absentes)

« La paix est un trésor étrange : celui que nous négligeons quand nous en disposons, à la même hauteur que nous le regretterons une fois perdu. » Sylvain Tesson (in Un été avec Homère, France Inter)

« Aussi longtemps qu’on fréquente la poésie, on ne risque pas le vide intérieur. » Emil Cioran (in Entretien avec Sylvie Jaudeau)

« L’éphémère possède un charme merveilleux, un charme d’une brûlante tristesse » Hermann Hesse (in Éloge de la vieillesse)

« Le dormeur n’exprime pas. Il imprime. » Paul Vincensini (in Toujours & jamais)

« Pourquoi je persiste à croire en l’homme ? Parce qu’il a inventé la poésie. » Capitaine Alexandre (Marc Alexandre Oho Bambe)

« Mien, tien. « Ce chien est à moi », disaient ces pauvres enfants. « C’est là ma place au soleil. » Voilà le commencement et l’image de l’usurpation de toute la Terre. » Blaise Pascal (in Pensées)

« Je me demande ce que le passé nous réserve. » Françoise Sagan (in Les faux-fuyants)

« Je souffre d’overdose du réel. » Jean-Edern Hallier

« Il n’y a jamais trop de livres ! Il en faut, et encore, et toujours ! C’est par le livre, et non par l’épée, que l’humanité vaincra le mensonge et l’injustice, conquerra la paix finale de la fraternité entre les peuples… » Émile Zola (in Rome)

« Rien n’est plus passionnant, plus redoutable que le dialogue avec soi-même. On y est aux prises avec une foule que nulle harangue n’arrive à apaiser, une multitude où chacun vocifère ou, pire, se tait. C’est une solitude harassante. Plénitude et vacuité s’y conjuguent dans le magma froid et ardent où la conscience fraie son chemin entre peines et plaisirs. » Raoul Vaneigem (in De la destinée)

« Je cherche à voir, alors que tout, dans ce monde, nous empêche de voir. » Bram Van Velde (in Rencontre avec Bram Van Velde, par Charles Juliet)

« Le poème n’est accompli que s’il se fait chant, parole et musique en même temps. » Léopold Sédar Senghor

« La poésie, c’est à la fois survivre et vaincre. C’est la beauté, la force, la puissance intérieure. C’est invincible. Alors, la fatalité, je la surmonte parce qu’avec la poésie je suis dans l’invincibilité. C’est le plus beau linceul que l’on peut offrir. » Christiane Taubira (in le magazine ELLE)

« Poésie : faire mouche » Paul Vincensini (in Toujours & jamais)

 

citationsCitation de Pierre Desproges

image_pdfimage_print

Un Commentaire

  1. Pellaè Jacqueline

    « Le temps a beau être impalpable,
    Rien n’a lieu hors de lui. »
    Étienne Klein (physicien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.