Entrepôts désaffectés

Entrepôts désaffectés

 

Les vétérans métalliques
soutiennent à bout de poutres
les ruines saoules
de leur chair industrielle.

Gisent leurs carcasses lézardées
livrées aux assauts de l’abandon.
Ossuaire périurbain
terni de poussière.

Une plaque de tôle ondulée
pend dans un silence de plomb.

Un faisceau de barres d’acier
baigne dans une flaque rubigineuse.

Des palettes perdues agonisent,
prisonnières d’arantèles élimées.

Une colonne de fourmis progresse
sur le corps graffité d’un homme sans visage.

Ronces et lierres peinent
à enchaîner le béton des dalles.

Comme un affront
à la laideur du lieu,
le haut fourneau solaire
anime brillamment
les tessons de verre éparpillés.

 

Guillaume Riou, in Les Citadelles, revue de poésie, n°22, Paris, 2017.

 

Entrepôts désaffectés

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.