Trois palmiers – Texte d’Edmond Amran El Maleh (إدمون عمران المالح) sur Marrakech

En septembre dernier, j’ai posé pour la première fois les pieds sur le sol africain. Une terre d’ocres où se dressait devant mes yeux de blanc-bec Marrakech la rouge !

Marrakech

J’ai eu l’opportunité de découvrir la ville avec des membres de ma famille, hôtes adorables, marrakchis depuis plusieurs générations.

Le regard avisé, à la fois tendre et critique, qu’ils portent sur leur ville m’a permis une première approche culturelle et authentique de Marrakech. Je me suis, depuis, intéressé de près aux écrivains et poètes marocains. J’ai découvert ou redécouvert entre autres les mots d’Abdellatif Laâbi, Mohamed Aziz Lahbabi, Wafaa Lamrani, Mohammed Ibn Ibrahim, Khireddine Mourad et Tahar Ben Jelloun. Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr
image_pdfimage_print