Agoralpes

AGORALPES

 

Sous nos monts dominants à la cime bleuâtre,
Qui s’élèvent étagés en gradins de théâtre,
Se joue une pièce humaine
Tantôt farce, tantôt cantilène.

Autres : éclats d’existence,
Vous dévalez en torrent,
Véloces, assourdissants,
Riches de différences.

Que dansent sous le lustre
Vos âmes bigarrées,
Sur l’estrade lacustre
De notre belle vallée !

Et quand tombent les loups
Des apparats de société,
Je découvre en vous
Des trésors cachés.

Autres… Voici que j’entre en scène
Dans votre regard je vis,
De nos échanges je grandis,
Vous coulez dans mes veines.

 

Guillaume Riou. Poème exposé à la libraire La Procure d’Annecy, dans le cadre du Printemps des poètes 2008 sur le thème de « l’Autre ».

 

J’ai longtemps hésité sur le titre entre « Agoralpes » et « Amphithéalpes ». Et je me suis arrêté sur le premier car il porte l’idée de mélanges sociaux et de rassemblement autour d’échanges d’idées : chacun y participant.

Agoralpes - fouleLa foule, par Olivier Suire-Verley

Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *