Flatter les cimes

FLATTER LES CIMES

 

Des semelles, flatter les cimes.
M’éloigner des râles urbains itératifs.

Folie des foules,
sirènes criardes,
brumes d’hydrocarbures,
effluences d’égouts,
sueurs de l’asphalte,
tremblements de verre au sillon des bahuts,
commérages du quartier,
stress rongeur…

Déguerpir des forêts de béton, déguerpir !
Aspirer l’alpe !

Rêver à l’ombre fraîche du roc imperturbable.
Puiser un seau de quiétude… avant le regain citadin.

 

Guillaume Riou. Poème écrit en juillet 2008, enregistré sur le CD « Souffleurs de vers » (FBI Prod. 2010).

 

Flatter les cimes

Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *