Changer la vie – Poème de Serge Baudot

CHANGER LA VIE

 

Il était d’une tristesse chronique à vivre dans cette forêt de béton mal contraint. Un jour, n’y tenant plus, il décida de réagir, de retrouver la nature. Mais hélas ! il n’en avait pas les moyens.

Alors sur son balcon il organisa une pelouse en nylon vert frais, plus belle que l’herbe originelle. Puis il installa de part et d’autre de la porte-fenêtre deux arbres en plastique d’essences exotiques.

Ce spectacle lui réchauffait le cœur dès qu’il ouvrait sa fenêtre. Mais à l’usage il trouvait que ce paysage manquait de vie. Alors il plaça dans l’un des arbres un petit magnétophone à cassette qui diffusait des chants d’oiseaux de tous les continents. C’étaient des migrations perpétuelles.

Il était ravi et comblé. Il avait retrouvé le goût de vivre, et sa gaieté. Un matin, il entendit un chant étrange dans l’arbre, comme un cri de douleur, et qui n’avait pas été enregistré. Il alla voir. Le magnétophone venait de pondre un œuf.

 

Serge Baudot, in Les poètes et le rire – anthologie, par Jean Orizet, Le cherche midi éditeur, 1998.

 

Changer la vieMontage par Tim Walker pour Hermès & Balcon I, par Philippe Ramette

Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *