Boulimie – Poème de Joe Rey

BOULIMIE

Boulimique
L’homme succombe
À sa démesure.
Il avale tout
L’eau, l’arbre, la montagne,
Le soleil et ses foins
La lune et les saisons.
L’homme a faim
De non voir.
Non plus recevoir.
Boulimique
L’homme
Rote
Sa solitude.

Joe Rey, in Poèmes de chez nous : Champs d’hier, Ils ont tué demain, Sevrier, 1984
Poème écrit en juin 1983.

Boulimie - Chipper, dessin de Steve Cutts
ChipperSteve Cutts

Clefs : poète haut-savoyard | comportement destructeur | épuisement des ressources | tuer terre et mer | consommation | pollution | autodestruction
Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.