Chrysalide

CHRYSALIDE

 

Lâche tes valises
Au cœur du précipice.

Fais-toi léger, libre,
Glisse du « paraître » au « vivre ».

De ton miroir
Accepte le regard.

N’écrase pas la larme qui scintille à ta joue
Le vent la portera au calice des fous.

Tu seras renaissance si tu oses !
On ne devient papillon sans métamorphoses.

 


Guillaume Riou
, poème enregistré sur le CD « Souffleurs de vers » (FBI Prod. 2010)

 

papillon

.

Chrysalide – Lu par l’auteur – Poème extrait du CD « Souffleurs de vers »

 

Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *