La légende du Kerdeck – Poème de Jean-Louis Dubut de Laforest

La légende du Kerdeck

 

C’est fête patronale au Kerdeck, en Bretagne,
Ivon roi des binious, Ivon jeune et charmant,
Mène le bal, et gai comme un appel d’amant
Le biniou fait vibrer la grève et la montagne.

Seul, Ivon chante encor, vers le soleil mourant :
Plus doux est son refrain, plus noire est la campagne !
L’homme tremble d’amour, quand du flot qui le gagne,
Une femme s’élance et des bras l’entourant : Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

La très chère était là… – Poème de jeunesse de Blaise Cendrars

« Asperges me, Domine, hyssopo… »
Ps. L.

La très chère était là, étendue et sans voile,
Tout son passé défait ainsi que ses cheveux.
Un parfum inconnu effarouchait ses yeux ;
Et ses deux mains pourtant n’osaient s’étendre vers moi.
Tout son corps étendu s’offrait, s’ouvrait à moi,
En la molle eurythmie d’un sourd accord mineur
Ensanglanté d’amour par la pourpre de ses lèvres ;
Et mes deux mains pourtant n’osaient s’étendre vers elle.
Mes mains pâles d’amant n’osaient s’étendre vers elle,
Et cueillir sans effroi le sombre pavot d’amour
Piqué en son passé, ainsi qu’en ses cheveux…
– La très chère était là, étendue et sans voile. Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr