Organic Vision of Sound – Muriel Delepont

Incroyable mais vrai ! Grâce à mon pote Mickaël, j’ai passé un samedi soir rock’n’roll, dans une ville qui n’a pas grand chose de rock’n’roll, autour d’une rencontre inattendue avec une croqueuse du genre : la photographe Muriel Delepont.

autoportrait Muriel DelepontAutoportrait. 2001 © Muriel Delepont

Artiste de charme et de caractère, Muriel expose ses clichés révélateurs d’une esthétique du Rock. Elle a le talent de saisir l’instant parfait d’un Live ou d’une pause, de mettre en exergue la puissance charismatique des groupes et des idoles.

Blixa Bargeld, Nick Cave, Iggy Pop, The Kills, Tom Waits, Noirs Désir, Wayne Kramer, Keziah Jones… autant de « légendes » du Rock mis en lumière par la force même de leurs ombres.
Moi qui n’y connaît rien, ou presque, en matière de Rock, me voilà séduit… initié par mes potes et touché par ces photos, je réalise que ces torturés ont trouvé dans leur art le moyen de penser par eux-même, d’emmerder le conformisme et le politiquement correct,… d’exister ! Ils se dépassent sur scène, explosent de vie et de rage… et semblent dépérir en dehors.
Faibles et forts à la fois : mais toujours dans l’excès.

Nick Cave - Muriel DelepontNick Cave. Londres, 1994 © Muriel Delepont

Je vais m’intéresser de plus près au son Rock underground de ces artistes et au spleen poétique de leurs textes.

En cas de cafard persistant, plonger dans le Rock, comme on l’a fait, vaut mieux que de prendre du Prosac ! C’est une rockeuse qui me l’a appris.

Blixa Bargeld - Muriel DelepontBlixa Bargeld. Paris, 2000 © Muriel Delepont

Après avoir fissuré, à grands coups de Rock, les murs de la bibliothèque Bonlieu (Annecy) qui avait besoin d’un bon dépoussiérage, nous avons prolongé avec brio cette soirée déjà bien arrosée.

Nuit magique dans l’univers du Rock, avec des puristes, vrais connaisseurs du genre !

« Radiographier des personnalités musicales a forcément pour moi un effet miroir. Il s’agit à travers le portrait de fixer un mode de vie et une vision du monde dans lesquels je m’inscris intimement.
Chaque portrait devient alors une forme de revendication.

L’ensemble des photographies présentées ici est le résultat d’un travail de recherche entre la matière photographique et un rapport précis au modèle.
Mon travail photographique ne s’inscrit pas dans une tradition documentaire. Il tente de mettre en œuvre une forme de picturalité structurée autour des sensations d’une rencontre.
Rencontre avec des visages, des attitudes, comme autant de signes d’une personnalité et d’une sensibilité musicale.
Chaque portrait devient pensée.

Faire partager à un public de différentes générations une forme de représentation contemporaine, c’est aussi une façon de déjouer la nostalgie actuelle où l’underground ne cesse d’être recyclé, et récupéré. » (Muriel Delepont)

Cette femme passionnée et passionnante nous fait découvrir ses clichés jusqu’au 15 mars 2008 à la bibliothèque Bonlieu… courrez-y !!!

Et si ça vous plait, achetez son ouvrage :

organic vision of sound - Muriel Delepont

Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *