Alnus Glutinosa – Poème de Claude Roy

Alnus Glutinosa

 

Au bord de la rivière les racines de l’aulne
se nouent se tordent    ruissellement ligneux
cascade de branches nouées    amarres en désordre
serpents minéralisés qui vont boire dans l’eau

Arbre avide et droit    nourri par tant de bras
enfoncés dans la terre    plongés profond dans l’eau
son tronc trapu a jeté l’ancre de toutes parts
distillant lentement entre la terre et l’eau
la sève qui gonfle enfin les chatons de printemps
gluants d’un sperme heureux dans le jeune soleil

Paris
samedi de Pâques 29 mars 1986

 

Claude Roy (1915-1997), in Le voyage d’automne, Ed. Gallimard, 1987

 

Alnus glutinosaAulne glutineux dans le parc du Chatsworth House, comté de Derbyshire, Royaume-Uni

Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *