Alfred de Musset et la poésie

IMPROMPTU
(En réponse à cette question : Qu’est-ce que la poésie ?)

 

Chasser tout souvenir et fixer sa pensée,
Sur un bel axe d’or la tenir balancée,
Incertaine, inquiète, immobile pourtant ;
Éterniser peut-être un rêve d’un instant ;
Aimer le vrai, le beau, chercher leur harmonie ;
Écouter dans son cœur l’écho de son génie ;
Chanter, rire, pleurer, seul, sans but, au hasard ;
D’un sourire, d’un mot, d’un soupir, d’un regard,
Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme,
Faire une perle d’une larme.
Du poète ici-bas voilà la passion,
Voilà son bien, sa vie et son ambition.

 

Alfred de Musset (1810-1857), in Poésies nouvelles, Ed. Charpentier, 1852.
Poème écrit en 1839.

 

Alfred de Musset

 

Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *