Adrian Miatlev et la poésie

Il y a trois sortes d’individus parmi ceux que l’on nomme les poètes. Ceux qui se voudraient des poètes et qui multiplient leurs écrits et payent bon prix leurs publications. Il y a les simples, les beaux simples, des gens qui, même, ne sont pas du tout stupides en d’autres domaines, par exemple le commerce, l’agriculture, la littérature ou l’industrie. Puis enfin il y a les vrais poètes.

Comment définir ceux-ci ?

Ils n’écrivent pas, ils ne publient plus. On se demande s’ils savent encore lire. Leur déchéance est céleste. Ils sont assis à leur table et ils ne font rien. Comme Holderlin composant sa musique sur un piano dont il avait coupé les cordes, ils ont cessé de voir et d’entendre ce monde. Ils ont éloigné de leur esprit ce qui empêchait leur poésie, seule chose qui leur importât jamais à travers toutes les mésaventures de l’existence. Ils ont signé un pacte de non assistance à rien. Ils ont signé, c’est écrit. Et par dessus tout ils ont inventé une « funérature » qui va bientôt, je le prédis, devenir à la mode.

Mais qu’êtes-vous vous mêmes, mes pauvres « vrais » poètes ?

 

Adrian Miatlev (1910-1964), in Le sacrement du divorce, Ed. Gallimard, 1960.

 

Adrian Miatlev

 

 

Clefs : définition du poète | portrait
Partager
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

7 Commentaires

  1. Merci pour votre contribution concernant Adrian Miatlev. J’ai eu l’immense privilège de le rencontrer durant les derniers mois de sa vie à Lausanne (pas si loin d’Annecy !). J’ai quelque peu participé en publiant à La Tour de Feu de Pierre Boujut, avec un fameux 14 juillet à Jarnac dont je me souviendrai toute ma vie. Adrian était un être magnifique, un géant de la poésie et… de l’autodérision. Avec Madeleine son épouse nous avions créé « Les Amis d’Adrian Miatlev ». Bravo et merci encore Monsieur Riou.
    Claude Collet (http://www.pictureman67.blogspot.fr)

  2. Quentin Louis

    cela me fait plaisir que certaines personnes considèrent Adrian Miatlev comme une grande personnalité de la poésie : je considère cela comme un hommage pour mon arrière grand père.

    • joëlle wallerand

      Bonjour, agrégée de lettres modernes j’ai entrepris des recherches sur Gaston Criel. A la BU d’Angers, j’ai plusieurs fois rencontré le nom de Miatlev, indéfectible amitié d’E. Humeau, lettre conjointe Criel, Miatlev… Auriez-vous trace d’autres documents concernant Criel? Un fonds Miatlev st-il déposé quelque part? J’aime beaucoup les quelques poèmes de Miatlev que j’ai pu découvrir. Merci

    • Heureuse de trouver un commentaire de toi ici mon Quentin. Ton arrière grand-père était et restera un grand poète

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *