In sich versunken (Penchée sur soi) – Poème d’Hannah Arendt

 

In sich versunken

 

Wenn ich meine Hand betrachte
— Fremdes Ding mit mir verwandt —
Stehe ich in keinem Land,
Bin an kein Hier und Jetzt
Bin an kein Was gesetzt.

Dann ist mir als sollte ich die Welt verachten,
Mag doch ruhig die Zeit vergehen,
Nur sollen keine Zeichen mehr geschehen. Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Soies – Poème d’Hubert Nyssen

SOIES

 

 

Je te supplie, déploie ce soir
toutes tes soies, des plus palpables
aux plus secrètes, des plus souples
à celles, un rien râpeuses et pareilles
aux petits vins que tu préfères,
lève ces soies comme tu lèverais
le soupçon du délire, lève-les
pour mon plaisir de cartographe Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Ce corps – Poème de Pierre André Benoit

C’est en discutant avec l’artiste de talent Martine Lafon, à l’occasion d’une de ses expositions à Annecy, que j’ai découvert l’existence de P.A.B. (1921-1993), poète et éditeur d’art.
Côtoyant d’illustres artistes, il bâtit une réflexion autour de l’objet livre et de la mise en valeur des lettres et des arts. Je vous invite à porter votre curiosité sur la vie et les initiatives de cet homme passionné et vous livre ici un de ses poèmes. Lire la suite…

Partager
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr
image_pdfimage_print