Les cent mille fleurs – Poème de Jean Follain

LES CENT MILLE FLEURS

 

Expertes entre toutes
les filles de Hong-Kong
font ériger les mâles
sans attouchement de peau
avec seulement leurs cils noirs et très longs
promenés sur l’homme tout entier avec lenteur ;
que huit jours après cette caresse
dite des cent mille fleurs
on a droit à les prendre.
Quand elles restent seules pensives
plongeant leurs doigts
dans les lourdes fourrures d’animaux consacrés
ils en tremblent longuement.
Au dehors bruit la grande ville d’Asie
pleine de drogués.

 

Jean Follain (1903-1971), in Réalités secrètes, cahiers de littérature, n°43, numéro commémoratif, Ed. Rougerie, mai 1993.

 

Les cent mille fleurs - Wild cat night club - Hong KongFemmes attendant à l’extérieur du night club « Wild cat »
sur Lockhart Road à Wan Chai, le quartier « rouge » de Hong Kong

© Photographie par Xyza Cruz Bacani

Partager

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *